Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vidéo insoutenable et pétition contre le massacre des dauphins au Japon

Publié le par Miron

Voici une vidéo insoutenable que l'on vient de me transmettre (merci Eric) sur le massacre des dauphins au Japon. Si vous en êtes capable, visionnez cette vidéo  (premier lien ci-dessous). Accrochez-vous bien, c'est absolument insoutenable :  âmes sensibles, s'abstenir!!!

Ensuite signez la pétition (deuxième lien), réagissez  en postant un commentaire, même en français, cela n'a pas  d'importance, ce qui compte, c'est que cette pétition fasse le tour du monde, et  qu'il y ait un maximum de signatures!

Il faut que nous tous, plongeurs et non plongeurs,  essayent de faire changer cela et chaque signature sera une pierre à  l'édifice.

Merci à tous !

La vidéo :
http://www.glumbert.com/media/dolphin

La pétition :
http://www.petitiononline.com/golfinho
Partager cet article
Repost0

OGM DANGER : la vidéo allarmante

Publié le par Miron

Voici un nouveau lien vers la fameuse vidéo allarmante sur les OGM qui circule ce mois-ci sur le net, mais comme elle n'est déjà plus disponible sur google vidéo on peut la retrouver sur dailymotion à l'adresse indiquée ci-dessous.

Les experts l'affirment : manger des OGM est sans danger pour la santé.
Et tous les ans de nouveaux OGM arrivent dans notre assiette.
Pourtant, aujourd'hui deux nouvelles études scientifiques révèlent un risque toxique.

Pour 90 MINUTES (Canal +) Michel Despratx raconte l’histoire d’une étude secrète sur un maïs OGM. Sous couvert du secret industriel, le ministère de l’Agriculture français n’a pas voulu rendre public les résultats, alors qu’ils sont inquiétants. Cette étude montre que le maïs OGM a provoqué des lésions sur les organes des rats de laboratoire qui en ont mangé.
Comment une agence gouvernementale française, chargée de veiller à la santé des citoyens, ainsi que les instances européennes, ont-elles pu donner leur feu vert à cet OGM en connaissant cette étude ?

90 MINUTES a mené l’enquête en France, en Allemagne, au Luxembourg et à la Commission européenne à Bruxelles.

L'enquête révèle qu’une autre étude sur un soja OGM faite par des chercheurs italiens indépendants a mis en évidence que des souris ont subi des altérations de cellules de leur pancréas...

http://www.dailymotion.com/visited/search/ogm%2BLundi%2BInvestigation/video/x117v2_les-ogm-sont-ils-dangereux

Vous aussi dîtes NON AUX OGM!

Publié dans Ecologie

Partager cet article
Repost0

Appel à contribution pour le Food Not bomb de Paris

Publié le par Miron

FOOD NOT BOMBS

DE LA BOUFFE, PAS DES BOMBES!

Nos politiques valorisent la croissance économique, toujours la croissance, au détriment de la sauvarge de notre planète, qui est pourtand la priorité absolue. La plupart des biens que nous produisons sont inutiles et finiront à la poubelle sans compter le gaspillage de nourriture. Lorsque la Chine demain et l'Inde après-demain trouverons le niveau de "croissance" que nous avons nous aujourd'hui en occident (et c'est leur prétention la plus légitime) une bonne partie des ressources énergétiques de la Terre auront disparus! Mais le problème c'est que les politiques ne se projettent pas à plus de 10 ans (question d'élections) alors qu'il est nécessaire d'avoir une vision large d'au moins 30 ans!

Le concept de décroissance veut casser ce mythe de la croissance nécessaire à l'emploi. Je parlerai pour ma part de recroissance, c'est à dire d'une redéfinition de la croissance dans une optique écologique et solidaire, favoriser l'agriculture biologique plus respecteuse de la terre, les petits producteurs et les petits commerçants (à l'inverse de la grande distribution qui est une des responsable du chomage), les produits équitable et végétarien, toute les démarches qui favorise la solidarité au jour le jour... Avec la recroissance c'est le plein emploi pour tous, dès demain!

Ceci était une analyse personnelle de la société actuelle, qui n'implique en aucun cas pas le Food Not Bomb, collectif en effet apolitique, qui ne se réclame d'aucune idiologie particulière (ou plutôt de diverses selon les membres).

Appel à contribution pour la récupération et la redistribution de nourriture :

Nous avons récupéré de la nourriture sur les marchés parisiens, préparé puis redistribué des plats chauds devant la gare du nord ce dimanche 11 février. Nous le ferons également le dimanche 25 février (récup le samedi 24). Si vous êtes parisiens et que vous voulez nous filer un coup de main contactez nous! si vous êtes en province et voulez mettre en place vous aussi un collectif près de chez vous lisez ce manuel de conseil en français : http://www.foodnotbombs.net/fr-index.htm

Le mouvement Food not bomb est né dans les années 80 aux Etats-unis sur un double constat très simple : 1) il y a assez de nourriture pour tous, à condition de la distribuer équitablement. En France, tous les jours, de la nourriture en excédent est jetée, dans les grandes surfaces, les magasins, les restaurant ou même chez vous. Cet excédent permettrait largement de nourrir ceux qui en ont besoin , 2) Il est possible de se mobiliser pour récupérer, préparer et distribuer cet excédent. Chacun peut le faire, même ponctuellement! 
C'est lors d'actions anti-guerre et anti-nucléaire qu'un groupe a commencé à utiliser le slogan  "MONEY FOR FOOD, NOT FOR BOMBS" (De l'argent pour la bouffe, pas pour les bombes). Depuis, ce mouvement "fournit de la nourriture lors d'actions directes s'étendant sur de longues périodes, telles que le Camp annuel pour la paix organisé par The American Peace Test, sur le site d'essais nucléaires du Nevada; ainsi que dans les "bidonvilles" érigés dans les centre-villes de Boston, San Francisco, New York, Washington pour mettre en relief le problème du logement et de la faim. Sans oublier les distributions quotidiennes de nourriture aux sans-abri dans des lieux éminemment visibles un peu partout au pays" (USA)...

Mais le Food Not Bomb, en quoi cela consite au juste ? Il s'agit de valoriser les notions de gratuité et d'entraide plutôt que la concurrence, la défiance et la domination qu'on trouve aussi bien à l'échelle des états (impérialisme) qu'au niveau individuel (sexisme, racisme, homo/lesbophobie, etc.).

Pourquoi la gratuité ?
Bien entendu c'est d'abord du fait des réalités sociales : pauvreté et malnutrition (même si en France la situation n'est pas aussi dramatique que dans bon nombre de pays), mais aussi pour dénoncer les conséquances du système dans lequel nous vivons, basé sur le profit : le gaspillage insensé d'une société productiviste (quasiment tout ce que nous distribuons a été récupéré alors que ça devait finir à la poubelle), et aussi (et surtout) l'exclusion que subissent les gens à très faibles revenus (notamment beaucoup de personnes âgées que l'on voit souvent, lorsque les marchés ferment, chercher de quoi se nourrir parmi les détritus).

Pourquoi l'entraide ?
Parce que cette exclusion n'est pas "seulement" matérielle, elle est aussi relationelle : sans revenu, on n'est souvent plus rien pour les autres. Il est urgent de combattre ce déplorable état d'esprit, et nous espérons, lors des distributions de repas, tisser des liens avec des gens exclus et poussés à la solitude. Précisons qu'on peut être solidaires sans forcément passer par un collectif, car on peut évidemment agir dans ce sens de manière individuelle dans la vie de tous les jours, il s'agit avant tout de changer d'état d'esprit !

Pourquoi distribuer de la nourriture végétalienne ?
Parce que les premières victimes de l'alimentation carnivoire, ce sont les animaux. Chaque jour, 36 millions d'animaux - et un nombre incalculable de poissons - sont privés du droit de vivre pour notre simple plaisir gustatif, alors qu'il est démontré qu'une alimentation végétalienne est parfaitement viable, et même meilleure pour la santé ! Là encore, le profit de gros lobbies vendeurs de cadavres piétine les intérêts évidents des animaux à vivre une vie heureuse plutôt que de souffrir et finir dans les abbatoirs.
Mais aussi parce qu'avec les quantités énormes de végétaux que l'on produit pour nourrir les animaux, on pourrait nourrir les gens qui meurent de faim dans le monde ! Le calcul est simple : il faut 14 kg de végétaux pour produire 1 kg de viande, soit 13 kg de nourriture saine gaspillée!!!
Il y a également l'aspect écologiste : sait-on que 50 % de la déforestation est directement issue de la production de viande (pâturages, cultures, etc.), et cette industrie est responsable - entre autres - d'un énorme gâchis d'eau ? Il faut 100.000 litres d'eau pour produire 1 kg de viande contre 900 litres pour 1 kg de blé ! De plus, le seul débouché des OGM actuellement, c'est l'alimentation des animaux!

Pour toutes ces raisons, il est nécessaire de s'organiser afin de faire bouger les choses, en s'autogérant tout en banissant les structures hiérachiques pour ne pas reproduire la domination que l'on condamne. Food Not Bombs constitue un exemple parmi d'autres de structures présentant un intérêt tant concret - aide au plus démuni-e-s - ue que symbolique, de par sont positionnement politique et éthique.

Il existe de nombreux collectifs dans le monde entier qui fonctionnent de manière antonome.
Concrêtement, nous récupérons de la nourriture (à la fin des marchés...) qui auraient été jetées.  La nourriture est ensuite cuisinée afin de proposer un repas complet (entrée, plat de résistance, dessert). La distribution se fait dans la rue, en ce moment devant la gare du Nord.

N'hésitez surtout pas à nous contacter pour avoir plus d'information, pour donner un coup de main, rejoindre le collectif, etc

Nous avons également besoin de matériel et d'UN LIEU A PRÉTER pour cuisiner, et si vous avez des trucs en trop, On récupère ! (PLATS-MARMITES-LOUCHES-SPATULES-COUVERTS-JERRICANS-TORCHONS-SACS POUBELLES-VERRES-BOLS-ASSIETTES CREUSES (EN PLASTIQUE DUR)-ÉPICES-RALLONGES-ENROULEURS-TRÉTEAUX-PLANCHES-BARQUETTES EN PLASTIQUE (À MPORTER)...ET SURTOUT : TRIPATTE ET BRULEURS À GAZ-GROSSES GAMELLES COLLECTIVES-VÉLOS-CARRIOLE-CADDIES

 

 

 

 

 

 

ET SI VOUS AVEZ DES PLANS POUR RÉCUPÉRER À MANGER... : On prend aussi! tand que c'est VEGAN !

 

Contact :

 Collectif  Food Not Bomb de Paris
   99, avenue de la République, Esc 3
                   94800 Villejuif

http://fnbparis.canalblog.com/, foodnotbombsparis@lists.riseup.net et 01 56 36 12 51

Publié dans Autre millitantisme

Partager cet article
Repost0

Compte rendu d'une action anti foie-gras

Publié le par Miron

Ce samedi, de 13 h à 18 h, nous avons tenu un stand d’information contre le foie gras, place Edmond Michelet (Beaubourg) avec le collectif antispéciste de Paris.

Le bilan de cette action est assez positif dans l'ensemble, nous étions une bonne quinzaine de militants, nous avons distribué des tracts récolté et 162 signatures du manifeste pour l’abolition du foie gras (le manifeste peut également être signé sur http://www.stopgavage.net). Il y a eu les réactions habituels du style "mais que faites-vous pour les gens qui dorment dehors ?" ou "c’est trop bon le foie gras!" ou encore "vous ne savez pas ce qui est bon", comme si la question était là, mais un certain nombre de personnes ont soutenu notre action et des discussions intéressantes ont pu avoir lieu.

 

 

 

 

 

D'autres photos de l’action ici : http://antispeciste.free.fr/viewtopic.php?t=204

 

Partager cet article
Repost0